la drague à coquilles - Pescadore

Aller au contenu

Menu principal :

la drague à coquilles

la pêche

Les coquilles Saint-Jacques se pêchent également avec des dragues. Ce sont des engins à armature métallique, munis à l'avant d'une flèche ou d'une patte d'oie métallique rigide, qui roulent sur le fond. Des dents ou des couteaux métalliques sont montés à la base inférieure de l'armature. Ce dispositif sert à fouiller le sédiment et à déterrer les animaux qui y sont enfouis. La face ventrale et la partie terminale du sac sont constituées par un assemblage d'anneaux, et la première partie du sac est formée par une alèse.

La principale caractéristique de ce type de drague est la présence de ressorts placés dans les montants latéraux de l'armature. Ces ressorts agissent sur la lame supportant les dents. Lorsqu'elle rencontre un obstacle, la lame bascule vers l'arrière en comprimant les ressorts, et facilite le passage de l'obstacle. Une fois celui-ci franchi, les ressorts se détendent et les dents reviennent à la verticale.

 

Les dragues sont filées et virées au treuil. On vide les dragues en soulevant le sac au palan.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu